dimanche 29 septembre 2013

Les Cantos d'Hypérion : Hypérion (partie 1 & 2) - Dan Simmons

281 & 295 pages

Résumés :
Tome 1
Sur Hypérion, le port spatial offre un spectacle de fin du monde. Des millions d'habitants s'entassent derrière les grilles, certains que le gritche va venir les prendre. Ils veulent fuir. Mais l'Hégémonie ne veut rien savoir. Une guerre s'annonce et les routes du ciel doivent rester dégagées. Tout ce que le gouvernement a trouvé, c'est d'envoyer sept pèlerins. Mais ils n'y comprennent rien, et ne se connaissent même pas !
Le voyage leur permettre de se rapprocher. Car nul n'a été pris au hasard. Celui qui a fait la sélection semble même avoir fait preuve d'une lucidité diabolique. Et d'une cruauté raffinée !

Tome 2
Sur Hypérion, le père Hoyt a trouvé son cruciforme. Il le porte imprimé dans sa chair à tout jamais. Sur Hypérion, le colonel Kassad a rencontré la belle Moneta, hérissée de piquants. Il a vu les Extros empalés, la guerre universelle, la mort de tous les mondes. Il a un compte à régler avec le gritche. Sur Hypérion, le poète Silenus fut l'un des compagnons du roi Billy le Triste. Il a chanté pour lui l'amer triomphe d'un dieu usurpateur. " Mets du bois dans l'âtre, maman, le gritche vient nous voir ce soir. " Le sujet du poème, c'est la fin de l'humanité. Il faudra l'écrire jusqu'au bout.
Cependant les anciens d'Hypérion sont de retour, ils arrivent à la mer des Hautes Herbes, ils atteindront bientôt les Tombeaux du Temps qui, dit-on, dérivent de l'avenir vers le passé. Comment le croire ? Mais les Tombeaux vont s'ouvrir et le mystère se dissipera.


Mon avis :
C'est au détour d'un rayon que la couverture d'Hypérion 1 a attiré mon attention. Peu de temps après, mon binôme pour le Livra'deux pour Pal'addict 6 me propose de me lancer dans Hypérion, qu'il a beaucoup aimé. Dans la foulé, j'ai même lu le tome 2.
Je fais finalement un avis commun de ces deux tomes, car mon édition découpe chaque tome en 2, qui ne forme en fait qu'un seul Hypérion. Lorsque je lirai la suite, si je suis sur la même édition, je ferai la même chose.

Ce premier tome débute par la rencontre entres les septs pélerins qui voyageront ensemble, à savoir le consul, Het Masteen un templier, le père Lénar Hoyt, le colonel Fedmahn Kassad, le poète Martin Silenus, l'intelect Sol Weintraub et la détective privée Brawne Lamia. On se familiarise avec ce monde, où règne l'Hégémonie, où les hommes ont conquis l'univers et vivent plus longtemps. J'ai parfois été un peu perdu à savoir où était situé tel endroit par rapport à un autre, mais dans l'ensemble, on entre facilement dans l'univers de l'auteur. J'ai beaucoup aimé les paysages nouveaux et étranges que l'auteur nous fait découvrir.
On nous expose quelque peu les enjeux du pèlerinage, du moins tel qu'on veut bien le faire voir aux pèlerins. On apprend vite que si chacun a été choisi, ce n'est pas par hasard, mais par une réel envie de se rendre sur Hypérion, la planète où aura lieu le pèlerinage.
Ainsi débute le récit de chaque pèlerin, qui raconte son passé et ses raisons pour participer à ce voyage.  Chaque récit est une aventure à part entière, de tel sorte qu'avant même que commence le pèlerinage, on vit déjà plusieurs histoires différentes. Et chaque fois, on revient au récit principal avec encore plus de mystères et d'énigmes que précédemment, les histoires ramenant toute à Hypérion et ses secrets, donnant envie d'en savoir encore plus à chaque fois !
De plus, ces histoires nous permet d'en apprendre beaucoup sur les personnages, de les connaître, de comprendre leurs sentiments et leur motivation. Les sentiments sont d'ailleurs très bien retranscrits, chaque personnage racontant les détails les plus comme les moins glorieux.
Chaque histoire est unique dans sa réalisation. Chaque pèlerin a droit a son propre style d'écriture, et j'ai beaucoup apprécié.
Entre chaque récit, le voyage avance un peu plus, jusqu'à mettre les personnages face à une épreuve à la fin du second tome, nous laissant sur le point d'entrer dans l'action et avec la folle envie de lire le début des aventures de ses personnages auxquels nous sommes finalement attachés.

On a donc 7 personnages, de quoi se choisir un préféré !
Je ne vais pas vous les décrire un à un. Chaque personnage est unique, on sent bien la différence entre chacun, de caractère, de motivation, de pensée. Ils ne s'entendent d'ailleurs pas tous très bien, le stress et l'inconnu de leur aventure n'arrangeant pas les choses. Cette mésentente pèse sur leur aventure, mais elle contribue à l'ambiance et ne rend pas le récit lourd.
Grâce à leur histoire, on s'attache facilement à chacun. Même si certains me plaisent moins, voir m'agacent parfois (Silenus est vraiment vulgaire et casse-pied), j'ai toujours fini par me dire "Je l'aime bien au fond." (Silenus est malgré tout attachant avec son côté provocateur et rebelle, et puis, il me fait rire).
Il y a juste le père Hoyt et Het Masteen auxquels je n'ai pas trop accroché, parce qu'on en sait peu sur eux par rapport au récit qui est fait.
Pour ma part, mon pèlerin préféré aura d'abord été Silenus, puis Sol Weintraub. C'est le personnage qui m'a le plus touché avec son récit. Je suis sûre que vous trouverez votre personnage favori !

J'ai dévoré ces deux premiers tomes, qui sont pour moi une introduction qui nous prépare à la suite, en nous distillant de plus en plus de mystères au fil des pages pour nous laisser face à une seul envie : lire la suite !

En bref :
+ Des personnages attachants et développés, des récits entraînants, des mystères qui nous donnent envie d'en savoir plus, pas de difficulté à entrer dans l'univers de l'histoire, fluidité de lecture, une suite qui promet !
- Peut-être un manque d'action dans l'aventure principale, une petite difficulté à se repérer dans l'espace parfois.


Citations :
"Merveilleux mélodrame, sourit Silenus. Une vraie mer spirituelle des Sargasses, faite des larmes du Christ, et nous allons tous y plonger comme un seul homme. J'aimerais bien savoir qui a écrit ce scénario de merde, en tous cas." tome 1 p.29

"Peu importe, désormais, qui se considère le maître des événements. Les événements n'obéissent plus à aucun maître." tome 2 p.284

9/10

jeudi 12 septembre 2013

Le Diptyque du temps T.1 : Léviatemps - Maxime Chattam


570 pages

Résumé :
Paris, 1900. L'Exposition universelle bat son plein. Mais loin des artères lumineuses, au cœur de la ville, c'est un sang noir qui bat au diapason. Et coule inexorablement, au rythme des crimes commis par un tueur... diabolique.
Plusieurs filles de joie, déjà, en ont été victimes. Choqué par l'immobilisme de la police, l'écrivain Guy de Timée arpente les rues sordides, et même les égouts, dans sa traque insensée du monstre. Chaque minute compte... et tue.










Mon avis :
Après avoir aimé le premier tome d'Autre-Monde et ayant envie d'un thriller d'une autre époque, j'avais acheté Léviatemps. Juste après ça, il m'a fallu seulement 3 jours pour le dévorer. Un achat qui en valait le coup !

Léviatemps est le premier tome d'une série de thriller ayant un même personnage en commun, mais ce sont des histoires indépendantes qui peuvent être lues seules.


J'ai trouvé ce thriller captivant ! On suit d'un côté Guy, de l'autre Faustine, et souvent les deux ensemble accompagnés d'un policier qui n'est pas sur l'enquête, Perotti. Guy nous raconte rapidement qui il est pour ensuite entrer dans le cœur de l'action lorsque la mort frappe près de Guy. On ne s'ennuie alors plus. On suit le cheminement de pensée de Guy, qui n'a aucun élément et commence donc sans rien. Et alors que les cadavres affreusement mutilés s'amassent dans un Paris du XXe siècle oppressant, mystérieux et enjoué pour l'exposition universelle, les théories de Guy et Faustine sont de plus en plus nombreuses, les menant d'un coin à l'autre de la ville, dévoilant ses plus profonds secrets. On se sent nous aussi observé, traqué, dépassé, sans savoir qui nous cherche et quand il va agir. De plus, les nombreuses pistes nous mènent en bateau, rendant la vérité difficile à trouver, alors que pourtant... spoiler indice tout est sous notre nez depuis le début ! (Léviatemps, dessin de couverture, "le temps tue", tic-tac...) ///

C'est un véritable parcours du combattant, de fausses pistes qui nous baladent, mais on est ravie de découvrir Paris juste avant l'ouverture de l'Exposition universelle, ses bas-fonds et ses sociétés occultes, ses rues de jours et ses secrets la nuit. L'ambiance oppressante et inquiétante est très bien rendue, les descriptions des lieux, des cadavres nous plongent très vite dans la ville au côté de Guy.
De plus, les personnages, s'ils ne sont pas exceptionnelles, sont tout de même agréables à suivre, bien que parfois un peu énervants. Mais dans l'ensemble, ils m'ont plus.
Mon seul regret sera la découverte du qui/quoi. J'ai eu le même sentiment que Guy à ce sujet, c'est à dire qu'on a tendance à trop mystifier l'ennemi. Pourtant, la découverte du "pourquoi" reste inattendue et plutôt impressionnante, et redonne de la "valeur" au qui/quoi.

Comme je le disais, les personnages, sans être vraiment exceptionnelles, sont agréables.
Guy me plaît bien, même s'il est trop sûr de lui, trop imbue de lui-même. Il veut prendre la place de "chef" du trio, de "l'intelligent" du groupe, alors qu'au final, il reste parfois trop borné sur son idée et n'est pas toujours le premier à comprendre ce qui se passe.
Faustine est sympathique aussi, c'est une femme avec du caractère. Cependant, elle est un peu trop confiante et sûre qu'il ne lui arrivera rien, ce qui va lui causer quelques soucis. Mais elle tient tête à Guy, ce qui donne un équilibre au trio.
Perotti, le policier, est un personnage plus effacé. On sent quand même sa détermination à découvrir la vérité. Je l'ai moins aimé à un certain moment de par la place qu'il prend dans l'histoire, mais je vous laisse découvrir pourquoi ;)

Le roman se lit facilement, le style est plaisant, le tout en étant tout de même un peu recherché. Je ne vous en dirais pas plus, l'ayant lu il y a un mois, car mes souvenir à ce sujet son flou. Les chapitres ne sont pas trop longs, laissant au lecteur du répit si besoin.

En bref :
+ Un thriller captivant, un Paris du début de XXe siècle très intéressant, une atmosphère angoissante et intrigante bien rendue, des personnages plaisants.
- Guy et Faustine sont un peu énervants parfois, Perotti est un peu effacé.
9.5/10

mercredi 4 septembre 2013

Graal T.1 : Le chevalier sans nom - Christian de Montella


354 pages

Résumé :
Il est le fils d'un roi mort de chagrin. Il grandit au Lac, domaine de la fée Viviane, qui l'élève en parfait chevalier et ne l'appelle jamais que l'enfant. Un jour, selon la prédiction de Merlin, il part en quête du Graal et apprend son nom. Il franchit des épreuves, vainc des ennemis, des monstres et des maléfices. Mais il trouve sur sa route une ennemie plus redoutable que les autres. Morgane. Et un maléfice auquel il ne sait résister : l'amour.











Mon avis :
Graal est un livre que j'ai acquis il y a longtemps. Quelques années, je ne me souviens même plus au final. Dans mes souvenirs, le livre m'était une fois tombé très vite des mains par manque de temps. Il y a un mois, je m'y suis plongée pour de bon, ayant envie de légende arthurienne, et j'ai bien fait. Sans être un véritable coup de cœur, j'ai beaucoup aimé et je compte bien lire la suite.

On suit le jeune Lancelot, depuis le jour où la fée Morgane l'enlève jusqu'au début de son aventure en tant que chevalier du roi Arthur. On suit son éducation, par laquelle on apprend à connaître les qualités et les défauts de ce jeune homme, puis vient son arrivé à Kaamalott, son adoubement et sa course immédiate pour sauver Guenièvre. Pas le temps d'en savoir plus sur Kaamelott, Arthur ou les autres chevaliers. Lancelot se lance seul, comme un fou, à la recherche de la reine. Il rencontrera et fera un peu de chemin avec d'autres personnages, mais c'est un solitaire. J'ai trouvé ça un peu rapide malheureusement, j'aurai aimé en apprendre un peu plus sur les autres personnages et Kaamelott. Mais son aventure ne traine pas, l'action est rythmée, on suit son périple avec plaisir. Des mystères sur Lancelot, son rôle, son destin, les prophéties et les desseins de ses ennemies donnent également au lecteur l'envie de continuer pour en savoir plus.
Je trouve tout de même la fin assez mal coupée. J'aurai arrêté le récit un peu plus tôt, car ici j'ai eu un sentiment d'inachevée, d'arrêt en pleine action. Au moins, ça donne envie au lecteur de se jeter sur la suite !

Lancelot est un jeune homme plein de fougue et de courage, mais du genre tête brulée. C'est un enfant certes valeureux, altruiste, qui a le sens des valeurs et de la justice, néanmoins, on ressent sa trop grande confiance en lui-même, son manque d'humilité ainsi que manque de calme, qui le pousse à agir sans réfléchir.  On s'attache quand même à ce personnage, même si je dois avouer que j'ai été contente d'en voir d'autres et que j'aurais apprécié en voir plus.
Gauvain est celui que l'on voit le plus. Il est une sorte de chevalier mentor pour Lancelot. Il est calme et réfléchit, ce qui manque à ce dernier. Il est très loyal et a un profond respect pour le roi, la reine et son rôle, ce qui le pousse parfois à ne pas voir certaines choses. C'est le personnage que j'ai préféré pour l'instant, vraiment sympathique.
Morgane et son fils sont agaçants, mais j'ai eu envie d'en apprendre plus sur eux, et sur leur lien avec Arthur.
Pour l'instant, on peut sentir un côté manichéen au récit, même si certain aspect nous fait penser que les "gentils" ne sont pas tout rose. J'attends de voir par la suite.

En bref :
+ Les personnages sont agréables, l'aventure de Lancelot plaisante à suivre, les mystères donnent envie de lire la suite.
- Le début de l'aventure est un peu rapide, Lancelot a un côté agaçant parfois.
7.5/10

lundi 2 septembre 2013

Bilan du mois d'août

Bilan livresque
Lus :



Graal : le chevalier sans nom - Christian de Montella *
Léviatemps - Maxime Chattam *
Un jour - David Nicholls
Hypérion 1 - Dan Simmons *
Hypérion 2 - Dans Simmons : 17 pages

Acquis :
☼ Chattam Maxime - Léviatemps
☼ Chattam Maxime - Autre-Monde t.2 : Malronce
☼ Simmons Dan - Hypérion 1
☼ Douglas Sara - La trilogie d'Axis t.1 : Tranchant d'Acier, t.2 : Envoûteur, t.3 : L'Homme Étoile
☼ Gemmell David - Le Lion de Macédoine t.1 : L'enfant maudit, t.2 : La Mort des Nations, t.3 : Le Prince Noir
☼ Simmons Dan - Hypérion 2
☼ Le chaperon rouge

11 romans acquis pour seulement 4 lus ce mois-ci. Deux semaines de vacances en famille et entre amis, et l'acquisition en fin de mois de la 3DS ont largement diminuer mon temps de lecture. Mais je suis tout de même contente, parce que Graal fait 300 pages, Léviatemps 570 pages et Un jour 620 pages. Donc peu de livres, mais quand même pas mal de lecture. Et surtout, que des livres que j'ai adoré !
 En revanche, ma PAL, après deux mois de baisse, a repris un coup.
PAL : +7


Bilan audiovisuel
Vus :
Megamind
La véritable histoire du petit chaperon rouge
Tamako Market

J'ai vu un petit anime sympa avant de partir, et deux films pendant les vacances avec les amis. Deux débuts de séries et des animes que je continue aussi, mais non-terminés pour l'instant.


Bilan des challenges



Challenge Légende Arthurienne 1/15 +1 ->  Graal : Le chevalier sans nom








Baby challenge science-fiction 3/20 +1 -> Hypérion 1




Livra'deux pour pal'Addict *6* 1/1 +1 -> Hypérion 1




Enfin un livre pour le challenge Légende Arthurienne ! J'espère continuer sur ma lancée, même si au vu de mon avancée dans les autres challenges limités, mieux vaux remettre ce challenge à plus tard. Un livre le mois dernier et un ce mois-ci pour le Baby challenge SF, en espérant encore au moins un livre le mois prochain. En tout cas, ça me plaît beaucoup jusque là. Et je n'ai pas laissé trainer la LDPA *6* puisqu'à peine choisi, j'ai lu le livre. Et je compte lire les 2 autres choisis aussi !