mercredi 23 janvier 2013

L'homme dans le labyrinthe - Robert Silverberg



307 pages

Résumé :
" Muller vivait depuis neuf ans dans le labyrinthe. Maintenant, il le connaissait bien. Il savait ses pièges, ses méandres, ses embranchements trompeurs, ses trappes mortelles. Depuis le temps, il avait fini par se familiariser avec cet édifice de la dimension d'une ville, sinon avec la situation qui l'avait conduit à y chercher refuge. "
Tous les hommes qui avaient tenté de pénétrer dans le labyrinthe de Lemnos avant Muller étaient morts d'une façon atroce. Tous ceux qui avaient essayé de l'y rejoindre par la suite avaient été massacrés.
Aujourd'hui, Ned Rawlins a reçu l'ordre de ramener Muller sur la terre, sa planète natale. Qui, neuf ans auparavant, l'a impitoyablement chassé...







Mon avis :
Tout d'abord j'aimerais vous parler du livre en lui-même avant l'histoire. La disposition du texte dans l'édition J'ai lu m'a un peu gêné au début de ma lecture. Il y a bien 2cm en haut et 3cm en bas de blanc qui entoure le texte, texte écrit plutôt petit. Cela aurait été sûrement plus confortable d'aérer un peu le texte en afin de combler tout le blanc des pages.  Mais une fois prise dans l'histoire, je n'y ai plus fait attention.


J'ai été un peu déçu par l'histoire. Je m'attendais à quelque chose avec plus d'actions, un labyrinthe avec des pièges, ça présage de l'aventure ! Le début était pourtant prometteur, nous narrant la vie de Muller dans le labyrinthe, nous décrivant celui-ci. Mais tout est très calculé ici pour qu'au final, le labyrinthe soit un banal obstacle qui n'en est vite plus un, et dont on apprend peu de chose. Ce labyrinthe est plutôt un prétexte à beaucoup de flash-back, nous apprenant comment Muller en est arrivé là ou ces liens avec le chef de l'expédition. C'est un livre beaucoup plus centré sur la psychologie des personnages que sur une réelle aventure. Il ne se passera pas grand-chose d'ailleurs, et à la fin du livre, beaucoup de questions sont sans réponses. On reste trop en surface de l'univers mis en place par l'auteur, et j'ai trouvé cela dommage. Mais je dois reconnaître au moins que, malgré les voyages dans l'univers, les hommes vivants jusqu'à 200ans, ect..., cela reste un roman réaliste, les héros font preuves d'un sens pratique, ils useront de robots plutôt que de se jeter bêtement dans la gueule du loup comme prétexte pour une aventure. Même si j'aurais préféré qu'ils le fassent.

En ce qui concerne les personnages, et bien.... je ne sais pas trop quoi en dire. En tout début de roman on a le droit à des flash-back sur la vie de personnage que l'on connait à peine, on en apprend plus sur eux mais, comme on n'a pas eu le temps de s'attacher à eux, je dois dire que savoir qu'un tel aime la bière ou non me fait ni chaud ni froid... Je ne me suis pas plus attachée que ça par la suite, j'ai bien aimé le personnage de Muller et celui de Ned, mais sans plus...


En bref, j'ai beaucoup aimé l'univers créer par R. Silverberg, mais ce roman reste trop en surface pour moi, il en dit trop peu, et les personnages m'ont été sympathique mais sans plus. J'ai peut-être raté quelque chose, je ne sais pas... Mais je suis toujours beaucoup intrigué, et si seulement les histoires étaient développées, je les aurais lues avec plaisir !

5/10


samedi 19 janvier 2013

PS : I love you par Richard LaGravenese


2h06

Résumé :
Holly et Jerry sont un couple amoureux menant une vie parfaite. A la suite de la mort soudaine de Jerry, Holly sombre dans une dépression. C'est alors qu'elle reçoit une lettre, la première d'une série de dix, rédigées par Jerry avant sa mort. Ces lettres, agencées tel un jeu de piste, lui donnent des instructions de choses à faire pour, à terme, tourner la page et enfin réapprendre à vivre.


Mon avis sur le livre









Mon avis :
Le film :
PS : I love you est l'adaptation du roman éponyme de Cecelia AhernEt malheureusement, j'ai été bien loin de l'engouement que j'ai ressentie pour le livre.

Il est difficile de donner un avis sur le film en lui-même en omettant le livre, mais je vais tenter de vous dire pourquoi je pense que même si je n'avais pas lu le livre avant, je n'aurais pas aimé ce film.
Tout d'abord, l'histoire est vraiment confuse, et la trop grande rapidité avec lequel les évènements s'enchaînent n'aide vraiment pas à comprendre ce qui se passe. Bien que le film dure 2h, cela ne suffit vraiment pas à exposer clairement l'histoire. Le début est trop long, aurait pu être écourté. On y voit Holly et Gerry s'engueuler et se réconcilier pendant 20 longues minutes. Or, on aimerait beaucoup entrer dans l'histoire, c'est à dire celui d'une jeune femme en deuil qui va recevoir des lettres de celui qu'elle aimait et essayer de se reconstruire. Malheureusement, après ce début long et peu intéressant, de trop nombreux flash-back nous ramène à l'époque où Gerry était encore vivant, si bien qu'on le voit sur plus de la moitié du film. J'ai eu plus l'impression de regarder une rétrospective du temps que Holly et Gerry ont passé ensemble plutôt que l'histoire d'une jeune femme qui essaie de réapprendre à vivre. D'ailleurs, si quelqu'un prend le film en cours, il y verra sans doute un banale jeune femme qui veut se trouver un amoureux, pas une femme qui tente de se reconstruire.

Les personnages quant à eux sont plats. Les personnages secondaires sont là pour faire jolie et avancer l'histoire, aucun ne m'a touché ou même intrigué.  Holly quant à elle ne paraît pas vraiment bouleversé. On sent l'amour qu'elle porte à Gerry, on sent qu'il lui manque, mais ça manque de profondeur, à cause de l'histoire qui reste trop en surface sans doute. Le personnage qui m'a le plus touché, que j'ai senti le plus vivant, c'est Gerry. On ressent vraiment l'amour qu'il a pour sa femme, et qu'il est toujours là pour la soutenir. Sa forte présence s'explique par le fort lien qui l'unissait à Holly. Les nombreux souvenirs de Holly, où Gerry apparaît, sont les moments les plus forts du film.


En bref, PS : I love you est un film devant lequel je me suis plutôt ennuyée car il est long et l'histoire reste trop en surface. Et même si les nombreux flash-back nous décrivent la belle histoire d'amour du passé, le présent, qui est censé être l'intrigue du film, est inintéressant, et la jeune femme qui tente de se reconstruire n'est pas présente.

Citation :
"-Mais qu'est-ce que vous voulez vous les femmes !
-Je vais te le dire, mais il faut que tu promette de ne pas dire que ça vient de moi, c'est un secret, c'est sacré.
-C'est un secret sacré.
-On a absolument aucune idée de ce que l'on veut."


L'adaptation du livre :
Le livre de Cecelia Ahern m'avait beaucoup plus. Cependant, cette adaptation a été une totale déception.

Côté scénario, on sent une volonté de suivre le fil du livre tout en adaptant et en modifiant pas mal de scène, si bien que ça ne ressemble plus vraiment à l'histoire du livre. Le film commence sur une scène entre Gerry et Holly qui dure une éternité, puis l'enterrement, là où le livre commençait sur une femme seule et perdue. Et il y a une grande différence tout le long des deux œuvres. Dans le livre, Gerry est présent car l'héroïne pense à lui, mais elle est bien seule. Dans le film, des flash-back incessants nous montrent la vie d'Holly à l'époque où Gerry était encore là, si bien qu'on suit très peu son deuil, et quand à la fin du film Holly annonce que cela fait 1an depuis la mort de son mari, on y croit peu. J'ai préféré le livre, qui arrive à nous faire sentir l'amour que Gerry et Holly avait l'un pour l'autre sans le mettre trop en avant par rapport à la reconstruction de Holly.

La famille et les amis de Holly sont trop peu présents dans le film, alors que dans le livre, ils sont vraiment une grande aide pour que Holly surmonte son malheur. Dans le film, deux amourettes vont lui remonter le moral (c'est bien connu, pour oublier un homme, prends-en un autre.), Holly n'attend pas que son cher et tendre lui dise de ne pas hésiter à tomber amoureuse à nouveau.

La Holly du film à peu de chose à voir avec celle du livre. On ressent une différence de caractère, et une grande différence dans ces actes. Pour reprendre ce que je dis plus haut, dans le livre, Holly s'en veut d'oser penser qu'un homme est beau, alors que dans le film, ça n'a pas l'air de la gêner de se faire "réconforter" par un bel homme qui lui fait de l'œil...


En bref, une adaptation qui passe malheureusement à côté de l'histoire. Moins de flash-back et plus de Holly seule cherchant à se reconstruire aurait peut-être donné quelque chose de meilleure. Malheureusement, ce film ressemble à une banale romance inintéressante là où le livre avait su me toucher.

4/10

Challenge Regarde ce que tu lis 1/7

vendredi 18 janvier 2013

PS : I love you - Cecelia Ahern


415 pages

Résumé :
Quand on trouve l'âme sœur, on croit que le bonheur durera toujours. C'est ce que pensait Holly jusqu'à ce que son Gerry ne meure d'une terrible maladie. A trente ans, Holly se retrouve seule, démunie, sans espoir. Mais Gerry lui réserve une ultime surprise. Il lui a laissé dix lettres qui forment une " liste " de choses à accomplir pour réapprendre à vivre. Par-delà la mort, Gerry lui adresse un message d'amour et de courage : elle doit apprendre à être heureuse sans lui, malgré le lien fort qui les unissait. Holly va affronter sa douleur pour réaliser, entre rires et larmes, que la vie vaut malgré tout la peine d'être vécue. Une comédie romantique, drôle et poignante, qui dépeint la vie telle qu'elle est : belle et triste à la fois.

Mon avis sur le film







Mon avis :
Je ne sais pas trop comment vous parler de ce livre. Il a un peu déçue mes attentes, mais j'ai aimé ce que j'y ai découvert.

 Ma déception vient du fait qu'au début, le personnage principal ne me semblait pas si triste que je l'imaginais être, j'ai eu du mal à vraiment être touchée. Quand après quelques chapitres l'héroïne nous parle de shopping entre copines avec enthousiasme, j'ai eu peur de l'avancement de l'histoire.
Et finalement, au fil des pages, on se rend compte qu'aller mieux, ce n'est pas un chemin du sentiment de mal être vers celui de bonheur, c'est un constant changement entre le bonheur et la déprime. Si l'héroïne semble s'en remettre un peu trop vite au début, on comprend ensuite qu'elle va mal, mais qu'elle essaie de s'en sortir avec l'aide de ses amis, sa famille, et surtout de son mari. On suit l'héroïne entre ses bons et mauvais moments, son impression que son monde s'est arrêté alors qu'il continue pour les autres, ses questions sur son avenir, son sentiment d'injustice, mais aussi sa peur de ce qu'en penseront les autres, la peur d'être considéré comme une mauvaise épouse si elle essaie de refaire sa vie. On suit véritablement la vie d'une femme en deuil qui essaie de se reconstruire, et qui nous touche.
Je ne m'attendais pas à une tel fin en début de livre, je ne m'en suis doutée que deux ou trois chapitres avant. Mais c'est la fin que j'attendais, celle qui va le mieux à l'histoire.

Les personnages présentés sont intéressants, ils sont certes assez en retrait car le livre se concentre essentiellement sur les sentiments de Holly, mais ils ne sont pas juste là pour faire avancer l'histoire, ils ont une vie et une personnalité propre. J'ai beaucoup apprécié la meilleure amie Sharon, le frère Richard et Gerry. Même si ce dernier n'est plus présent à proprement parler, il est là, il vit à travers Holy et ses lettres, et les quelques flashback où il apparaît renforcent sa présence, et le fait qu'il ai existé (car le livre commence après sa mort). J'ai cependant eu du mal avec Daniel, que l'héroïne apprécie beaucoup mais qui n'a pas du tout accrochée avec moi.


En bref, PS : I love you est un livre pleins de sentiments, qui nous raconte une histoire réaliste d'une femme qui essaie de se reconstruire après la disparition de l'homme qu'elle aime et à travers lequel elle vivait. Et je compte voir le film, parce que sur écran, ça peut être encore plus émouvant que ce livre, qui m'a beaucoup plus au final.


8/10
Baby challenge Drame 2/20

lundi 14 janvier 2013

La planète des singes - Pierre Boulle



191 pages

Résumé :
Au XXXe millénaire, un couple, Jinn et Phyllis, parcourent le cosmos. Lors d'un voyage, ils aperçoivent une... bouteille dérivant dans l'espace. Elle contient le manuscrit d'un explorateur qui a découvert une planète dont les singes sont l'espèce dominante et où les êtres humains sont chassés comme du gibier et réduits à l'état d'animaux de laboratoires. Paradoxe que Boulle exploite tout au long du récit, à la manière d'un conte philosophique, pour observer les travers de nos sociétés.










Mon avis :
Je dois admettre que je ne m'attendais pas à m'accrocher autant à ce livre et à le lire d'une traite.
Ce livre est court, les évènements sont rapides et ne traine pas, mais on a le temps de réfléchir et de rester marqué par ces quelques pages.

Ce livre raconte la simple histoire d'un homme qui se retrouve sur une planète où ce ne sont non pas les hommes mais les singes qui dominent, ont la parole, la science, et tout ce qui fait d'un humain un être "supérieur" chez nous. Sauf que ce sont des singes, et non pas des hommes, qui ont eu pris la place qu'ils occupent dans notre monde. On assiste impuissant à la barbarie de ces êtres sur les humains de cette planète et les essaies de notre héros à faire comprendre qu'il est lui aussi un être doué d'une conscience et à s'adapter à vivre avec ces singes.

Dès lors, ce livre choquant devient une vraie mine de réflexion : ces atrocités ne sont que le reflet de ce que l'homme fait, puisqu'ici, les places sont inversées mais les actes restent les même. Ces souffrances que ressentent les humains chassés puis violentés pour des expériences parfois affreuses, ce sont les mêmes que les humains de notre monde font subir à ce qu'ils considèrent comme êtres inférieurs, "pour la science".
De plus, une autre question se pose : comme les singes ici, à force de considéré l'homme comme supérieur à jamais et que les autres êtres vivants ne soient jamais capables de conscience, certains de finiront-ils pas par prendre peu à peu conscience de leur condition et se rebeller petit à petit avant de prendre notre place ? L'homme devrait se méfier de la supériorité qu'il pense avoir.

Outre cet aspect principal de réflexion et de vérité balancée à la figure, ce livre est un bon divertissement plaisant à lire, même si les côtés "choquant" et "réflexion" sont ceux qui apporte le plus d'intérêt au livre. L'écriture est plutôt fluide, l'histoire se lit facilement, on est emporté par le fil de l'histoire, même si on finit par se douter des évènements à suivre et de la fin.


En bref, La planète des singes est un livre intéressant surtout pour son aspect philosophique qui nous emmène à nous poser des questions sur la nature de l'homme et sa place dans l'univers. Sommes-nous vraiment des êtres supérieurs à tout ? Et qu'elles horreurs sommes-nous capable de commettre sous couvert de la science et du savoir ?


8/10
Baby challenge Science-fiction  1/20


Challenge Romans Cultes 1/4

samedi 12 janvier 2013

1Q84 T.1 : Avril-Juin - Murakami Haruki



550 pages

Résumé :
Entre l'an 1984 et le monde hypnotique de 1Q84, les ombres se reflètent et se confondent. Unies par un pacte secret, les existences de Tengo et d'Aomamé sont mystérieusement nouées au seuil de deux univers, de deux ères... Une odyssée initiatique qui embrasse fantastique, thriller et roman d'amour, composant l'oeuvre la plus ambitieuse de Murakami.











Mon avis :
Je suis contente du petit résumé de la version de poche, car le résumé du livre broché dévoile presque tout ce que l'on apprend dans ce tome.

Le plus important dans ce premier tome, ce sont les personnages principaux. Aomamé d'un côté, femme solitaire qui essaie de se convaincre que sa solitude lui convient et Tengo de l'autre, personnage assez passible qui se laisse traîner par son éditeur et son amante sans beaucoup de volonté. Des personnages vont entrer au fur et à mesure dans leur vie et celle-ci va être chamboulée.
Ces personnages principaux sont des gens assez banals dans leur façon de penser et leur relation aux autres. J'ai retrouvé en eux ces gens étranges qui sont au final juste des gens banals que j'ai connu dans Lignes de Murakami Ryu et Parade de Shuichi Yoshida. Et comme dans ces livres, ces gens banals avec leurs problèmes sont rendus intrigants, intéressants à suivre par la magie de l'écriture de l'auteur, où un je-ne-sais-quoi.
On en apprend beaucoup sur eux, sur leur vie et façon de penser, leurs interrogations présentes, mais aussi sur leur passé, et leur lien.
Le plus intéressant, ce sont les personnages qui entourent nos deux protagonistes. Ce qui est bien, c'est qu'on peut aisément se mettre à leur place et ainsi voir tous ces personnages graviter autour de nous. De la vieille femme à Ayumi, de Komatsu à la jeune Fukaéri, l'intérêt du livre tient de tous ces personnages, car ce sont eux qui font avancer l'histoire.

En parlant de l'histoire, celle-ci avance peu. Ce tome sert principalement de présentation des personnages et de positionnement des bases de l'histoire fantastique qui va suivre. On entrevoit assez peu l'aspect fantastique pour l'instant, mais on comprend bien vers où l'histoire va aller et comment les personnages principaux se rejoignent peu à peu. Mais il y a cependant des longueurs, et malgré tous les détails fournis sur les personnages et le début d'aventure qui s'installe, on se retrouve sur sa faim en refermant le livre.

Ce qui fait que j'ai tant envie de continuer malgré le peu d'avancer de l'histoire, c'est la manière d'écrire de l'auteur. C'est poétique, l'écriture est fluide, et même si l'histoire traine, on enchaine les pages facilement. Il rend ses personnages extrêmement vivants, et même la jeune Fukaéri, qui parle peu et d'une intonation totalement neutre, juste par la façon dont elle est décrite, est un personnage très touchant et intéressant.


En bref, 1Q84 est un livre qui se lit facilement grâce à la plume de l'auteur et qui promet une bonne suite, mais l'histoire traine un peu et les détails sur les personnages ne suffisent pas à combler ce manque d'avancement. Si vous comptez vous le procurer, prenez les deux tomes, voir la trilogie d'un coup pour ne pas rester sur votre faim !


Citations :
"En somme, pour le dire à rebours, la fin du monde imminente serait ressentie comme un grand coup de pied dans les testicules, c'est bien ça ?" 1Q84, livre 1, p.237

"Mais quand on aime quelqu'un du fond du cœur, et même si c'est un horrible personnage, et même si de son côté il ne t'aime pas, au moins la vie n'est pas un enfer. Même si elle n'est pourtant pas gaie." 1Q84, livre 1, p.350

6.5/10

mercredi 9 janvier 2013

Les challenges illimités

Voici les derniers challenges que je me suis lancée, mais cette fois je serais plus tranquille, car ce sont des challenges à durer illimité :)  (en essayant de ne pas s'étaler sur 20ans non plus...)
Je ferais une liste de livres de ma PAL et des autres challenges qui entrent dans les challenges que je vous présente ci-dessous.

Voici le premier challenge, livresque et cinématographique, puisqu'il s'agit de visionner les adaptations de livres lues et vice-versa.

Je décide de m'inscrire dans la catégorie The best : 7 livres/7 adaptations ou plus

Challenge très intéressant, car j'ai une bonne liste de livres et leurs adaptations que j'ai envie de lire/voir !

Vus et lus :
PS : I love you - livre & film
Du bout des doigts - livre & film
Un jour
Puella Magi Madoka Magica
Bilbo le Hobbit


Le second challenge est le challenge Légende Arthurienne. Et comme le laisse supposer le nom de se challenge, le but est de lire des livres en rapports avec la légende du roi Arthur.

Je décide de m'inscrire au niveau Lancelot : 15 livres

J'adore les univers féériques, magiques et Arthuriens, et j'espère, en me poussant un peu, faire de belles découvertes et baisser le niveau de ma PAL :)

Lu :


Le troisième challenge est le défi Steampunk. Ce défi permet de se plonger dans l'univers Steampunk car le but est de lire le maximum de romans, BD et comics, ainsi que de voir le maximum de films, dessins animés et séries TV de style steampunk.

Je décide de m'inscrire au défi Aéronaute catégorie Amateur : 4 livres
Ainsi que le défi Savant Fou catégorie Expérimenté : 7 films

J'adore l'univers Steampunk également (j'aime beaucoup de choses...), mais malheureusement, je m'y plonge assez peu. Ce défi va me motiver un peu ;)

Lu :


Le quatrième challenge sera le challenge Sherlock Holmes. Le but de se défi étant de lire toutes les aventures originales de notre cher détective, et ainsi que des histoires mettant en scène le détective non-écrit par Arthur Conan Doyle.

Je décide de m'inscrire à la catégorie Sherlock : 6 livres et plus.

J'ai le souvenir d'avoir lu "Le chien des Baskerville" au collège avec la classe d'anglais (bien que "suivit les résumés en cours plutôt que de lire le livre chez soi" soit plus approprié...), et ça m'avait assez plu. Plus récemment, le film "Sherlock Holmes" avec Robert Jr. Downey (ce cher Robert :D), et ça m'a vraiment plu. Je ne sais pas si le film est proche ou non des histoires de bases, mais ça a au moins le mérite de m'intriguer, alors je me lance dans ce challenge ! 

Lu :


EDIT : challenge limité jusqu'au 31/12/13 !
Le dernier challenge, et qui est celui qu'il faut que je suive le plus, c'est le challenge V(ersion) O(riginale).
Le but est de lire le plus possible en vo dans la langue de son choix.
Edit : Les livres bilingues sont autorisés, mais au moins un livre en vo sans traduction doit être lu pour valider le challenge, sauf pour la catégorie "ma première vo" où le livre bilingue est autorisé.

Je décide de m'inscrire en catégorie On s'habitue en anglais : 4 livres
Ainsi que la catégorie Ma première vo en japonais : 1 livre

Faisant des études de langues, il me paraît fort intéressant de lire en vo, même si je n'ai pas un niveau très élevé ou si je ne comprend pas tout, ça viendra avec l'expérience !
J'ai quelques 3 livres en vo, 3 livres et 2 BDs bilingues pour ce challenge, c'est un bon début :)

dimanche 6 janvier 2013

Les autres challenges 2013-2014

On continue avec les challenges pour cette année avec 3 autres défis à relever !

Le premier est le mini-challenge Fantasy/Fantastique les 100 livres préférés des blogueurs, qui dure 1an à partir de la date d'inscription.
Ce n'est pas moins de 22 séries, mais 9 en communes avec les baby challenges SF et fantasy, ce qui devrait me pousser encore plus à lire ces séries !


La séléction :
Harry Potter de J.K Rowling *
Le Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien *
Les Thanatonautes de Bernard Werber
La prophétie des Andes de James Redfield
Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde
Hunger Games de Suzanne Collins
La quête d'Ewilan de Pierre Bottero
Le Pacte des Marchombres de Pierre Bottero
Twilight de Stephenie Meyer
Les Ames Vagabondes de Stephenie Meyer
À la Croisée des Mondes de Philip Pullman
Les Chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard
Les bannis et les proscrits de James Clemens
Le monde de Narnia de C.S Lewis
Percy Jackson de Rick Riordan
L'Héritage de Christopher Paolini
Autre-Monde de Maxime Chattman *
Tara Duncan de Sophie Andouin-Mamikonian
Les Mondes d'Ewilan de Pierre Bottero
Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien
L'Assassin Royal de Robin Hobb
Gone de Michael Grant


Dernier challenge, qui s'étend lui jusqu'en août 2014, c'est le challenge romans cultes.
Ici, pas de liste précise de livre (enfin, il y a quand même une liste de base à laquelle on peut se référer), tout ce qui est considéré comme romans cultes compte.

Je décide de m'inscrire dans la catégorie C'est déjà ça ! : 4 livres

Ce qui m'intéresse les plus dans ce challenge, c'est la présence de 1984 de George Orwell et Les liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos qui dorment dans ma PAL !
Ajout de Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, Des fleurs pour Algernon, Pourquoi j’ai mangé mon père et Le meilleur des mondes.
Edit : Ayant lu mes 4 livres pour la catégorie C'est déjà ça, je décide de monter d'un niveau et de passé en Culture générale : 6 livres .
Lu :

samedi 5 janvier 2013

Les baby challenges de 2013 !

Je commence les challenges cette année avec des baby challenges de Livraddict. Et pour commencer doucement, je m'inscrit qu'à 3 challenges... mais un seul livre de déjà lu sur 60, et très peu dans ma PAL ! Réel défis donc pour cette année. Pour ceux qui ne connaîtrait pas encore, vous pourrez trouver ici toutes les infos sur ces challenges.


en gras : dans ma PAL   en rouge : lu   barré : livre qui je ne compte pas lire
Le premier challenge sera donc le Baby Challenge Fantasy ! Avec 15 livres qui suscitent un vive intérêt de ma part et 9 "pourquoi pas ?", je pense qu'atteindre un score élevé ne sera pas trop trop dur ^-^

La sélection :
1 ~ Le Trône de Fer, intégrale, tome 1 de George R.R. Martin
2 ~ Le Pacte des Marchombres, tome 1 : Ellana de Pierre Bottero
3 ~ La Quête d'Ewilan, intégrale de Pierre Bottero
4 ~ L'Assassin Royal, tome 1 : L'apprenti assassin de Robin Hobb
5 ~ Le Seigneur des Anneaux, tome 1 : La communauté de l'Anneau de J.R.R. Tolkien *
6 ~ Les Royaumes invisibles, tome 1 : La princesse maudite de Julie Kagawa
7 ~ Fils-des-Brumes, tome 1 : L'Empire ultime de Brandon Sanderson
8 ~ Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers de J.K. Rowling *
9 ~ Druide de Olivier Peru
10 ~ Chronique du tueur de roi, tome 1 : Le Nom du vent de Patrick Rothfuss
11 ~ Les Bannis et les Proscrits, tome 1 : Le Feu de la Sor'cière de James Clemens
12 ~ Les Âmes croisées de Pierre Bottero  (ma réticence est dû à l'absence malheureusement d'un suite...)
13 ~ L'Ange de la nuit, tome 1 : La Voie des ombres de Brent Weeks
14 ~ Tobie Lolness, tome 1 : La Vie suspendue de Timothée de Fombelle
15 ~ Les Aventuriers de la Mer, tome 3 : La Conquête de la liberté de Robin Hobb
16 ~ Les Portes du secret, tome 1 : Le Poison écarlate de Maria V. Snyder
17 ~ La Horde du Contrevent de Alain Damasio
18 ~ Kushiel, tome 1 : La Marque de Jacqueline Carey
19 ~ Tara Duncan, tome 1 : Les Sortceliers de Sophie Audouin-Mamikonian
20 ~ Les Châteaux, tome 1 : Le Château de Hurle de Diana Wynne Jones

Jokers :
1 ~ Elantris, intégrale de Brandon Sanderson
2 ~ Les Royaumes Oubliés : La Légende de Drizzt, tome 01 : Terre Natale de R.A. Salvatore
3 ~ Fablehaven, tome 1 : Le Sanctuaire Secret de Brandon Mull
4 ~ Le Cycle des démons, tome 1 : L'Homme rune de Peter V. Brett
5 ~ Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les Mensonges de Locke Lamora de Scott Lynch


Deuxième challenge science-fiction cette fois. J'ai lu assez peu de science-fiction jusque là, mais je me rend compte que c'est un genre qui m'intéresse énormément et dans le quel je veux me plonger. Et j'espère bien que ce défis va me pousser vers cet objectif. Avec 12 livres qui suscitent un vive intérêt et 11 "pourquoi pas ?", j'ai de quoi réussir ce challenge ! Enfin, si des livres entrent dans ma PAL...

La séléction :
1 ~ L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde
2 ~ Entre chiens et loups, tome 1 de Malorie Blackman
3 ~ Hunger Games, tome 1 de Suzanne Collins
4 ~ Dune, tome 1, partie 1 de Frank Herbert
5 ~ La Horde du Contrevent de Alain Damasio
6 ~ Divergent / Divergente / Divergence, tome 1 de Veronica Roth
7 ~ Birth Marked, tome 1 : Rebelle de Caragh M. O'Brien
8 ~ Une aventure d'Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'ombrelle, tome 1 : Sans âme de Gail Carriger
9 ~ Les Cantos d'Hypérion, tome 1 : Hypérion partie 1 de Dan Simmons
10 ~ Malevil de Robert Merle
11 ~ Le Passeur de Lois Lowry
12 ~ Le Cycle de Fondation, tome 1 : Prélude à Fondation de Isaac Asimov
13 ~ Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes
14 ~ Les Âmes vagabondes de Stephenie Meyer
15 ~ Pure, tome 1 de Julianna Baggott
16 ~ La Planète des Singes de Pierre Boulle *
17 ~ Le cycle d'Ender, tome 1 : La stratégie Ender de Orson Scott Card
18 ~ Chroniques de la fin du monde, tome 1 : Au commencement de Susan Beth Pfeffer
19 ~ Delirium, tome 1 : Delirium de Lauren Oliver
20 ~ Enfants de la paranoïa de Trevor Shane

Jokers :
1 ~ Le Combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat
2 ~ 1984 de George Orwell
3 ~ Never Sky / La Série de l'impossible, tome 1 : Sous le ciel de l'impossible de Veronica Rossi
4 ~ Sans parler du chien de Connie Willis
5 ~ La Nuit des temps de René Barjavel


Et enfin le dernier challenge, le challenge Drame. J'ai hésité avant de me lancer, mais 9 livres ont quand même suscité un grand intérêt chez moi et 11 "pourquoi pas ?", j'ai déjà un livre de lu, et la plupart des livres proposés sont assez court. Je décide donc de relever ce défis, quitte à avoir gagné de belles découvertes si je n'atteins pas l'objectif donné :)

La séléction :
1 ~ Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
2 ~ Boys don't cry de Malorie Blackman
3 ~ Hate List de Jennifer Brown
4 ~ Battle Royale de Koushun Takami
5 ~ Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee
6 ~ La Poursuite du Bonheur de Douglas Kennedy
7 ~ Les Cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini
8 ~ Mille soleils splendides de Khaled Hosseini
9 ~ La Voleuse de livres de Markus Zusak
10 ~ Qui es-tu Alaska? de John Green
11 ~ Neige de Maxence Fermine
12 ~ Un cri d'amour au centre du monde de Kyoichi Katayama
13 ~ La Ballade de l'impossible de Haruki Murakami
14 ~ Toi contre moi de Jenny Downham
15 ~ La Jeune Fille à la perle de Tracy Chevalier
16 ~ Autobiographie d'une Courgette de Gilles Paris
17 ~ PS : I love you de Cecelia Ahern *
18 ~ Là où j'irai de Gayle Forman
19 ~ Le Temps n'est rien / De toute éternité de Audrey Niffenegger
20 ~ Les pages de notre amour de Nicholas Sparks

Jokers :
1 ~ L'Attentat de Yasmina Khadra
2 ~ Le Parfum de Patrick Süskind
3 ~ Deux filles sur le toit de Alice Kuipers
4 ~ Ne t'inquiète pas pour moi de Alice Kuipers
5 ~ Le maître des illusions de Donna Tartt 

vendredi 4 janvier 2013

Les Aventures de Cadel Piggott T.1 : Evil Genius - Catherine Jinks



576 pages

Résumé :
Adopté à sa naissance, Cadell Piggott montre dès son plus jeune âge des talents de hacker impressionnants. Il épuise petit à petit tous les adultes chargés de son éducation, piratant leur carte bleue, s'infiltrant dans le système informatique de son école pour mettre le chaos dans les notes... Les Piggott confient alors Cadel à un psychologue réputé, Taddeus Roth, président du mystérieux Institut Axis. Bientôt Cadel y suit des cours de Mal pur, de Contrefaçon, de Manipulation ou encore d'Explosifs !










Mon avis :
/Tout d'abord, j'aimerais faire part d'un petit mécontentement : ça m'énerve VRAIMENT quand un livre fait partie d'une saga et qu'il n'y a aucune indication sur le livre !  Et encore, j'ai de la chance d'être tombé sur le premier tome, j'aurais pu acheter les tomes 2 ou 3 sans le savoir, et j'aurais été bien embêté pour lire ! Surtout que je cherchais un livre sans suite, pour ne pas encore offrir une saga à un ami : et bien c'est raté !
Enfin, ça ira pour cette fois, car la fin de ce premier tome suffit comme fin d'histoire, la suite pouvant être facultative./


Passons à mon avis sur l'histoire : Elle est plus qu'improbable, tout comme ses personnages. Mais elle est tout de même intéressante.
Le début est une succession très rapide des années du jeune Cadell Piggott, et le point de vue est assez détaché. J'ai bien aimé cette façon de procéder. Ça ne traine pas en longueur, l'action se poursuit, et même si il ne se passe pas grand-chose, on est curieux de suivre le parcours du jeune génie.
Mais dès l'entrée de Cadell à l'institut Axis (page 110~), l'action stagne sur sa 13ème année, et le point de vue est très proche du sien. C'est aussi le début de la vraie aventure. Cependant, j'ai trouvé que l'histoire avait tendance à s'alourdir. Les découvertes s'enchainent, peut-être y en a-t-il un peu trop, et ce ne sont pas de grandes surprises. Je me suis même demandée parfois comment Cadell, supposé être un génie, faisait pour mettre autant de temps à comprendre certaines choses, alors qu'il comprend d'instinct des choses qui sont hors de portée de la compréhension du lecteur, du moins pas instinctivement. Mais on se demande tout de même comment cela va finir, et on arrive à la fin du livre avec un dénouement assez rapide et un peu décevant.

Les personnages quant à eux sont assez peu attachants. Cadell est quelqu'un de solitaire, c'est pourquoi il s'attache à peu de monde, et donc peu de personnages sont assez développés pour attirer notre intérêt. Le sort de ses camarades de classe m'a importé peu par exemple. Cadell quant à lui est un sale gosse qui a été mal élevé et qui se croit supérieur à la plupart des gens grâce à son génie intellectuel. Même si à force, j'ai eu de la pitié pour lui, il m'a globalement agacé.


En définitive, malgré le déroulement de l'histoire qui se révèle assez basique et le héros qui m'a plus agacé qu'autre chose, j'ai aimé suivre cette histoire, surtout pour savoir le pourquoi de tel événement et dans l'espoir de voir ce jeune garçon imbu de lui-même se prendre une bonne leçon pour comprendre qu'il y a toujours quelqu'un de plus fort que nous.

7/10